La fabrication est 100% artisanale ! Elle débute souvent par le plus ardu : la recherche de documentation. Elle est indispensable pour visualiser les accessoires sous toutes leurs coutures. Heureusement, les collectionneurs ont des ressources et la plupart du temps, ils fournissent une précieuse documentation. Ensuite, vient le plus passionnant : la réalisation du santon originel (matrice). Créer un personnage à partir d’un bloc de terre. Le voir vivre avec la hantise de la contre dépouille oubliée qui anéantirait tout le travail. D’où des contraintes. Sinon, de la patience et de petits outils. Ce "prototype" sert à fabriquer le moule en plâtre. Pour éviter de refaire tous les moules chaque année, il a fallu se résoudre à la technique provençale : celle de l’estampage. Tout simplement de la terre pressée entre les deux moules. La reproduction peut débuter. Une boule d'argile est "écrabouillée" entre les deux parties du moule et prend ainsi la forme du personnage. Le personnage sort frangé d’une couronne de terre qu’il faut enlever avec un petit outil quand la terre est encore mouillée. Ensuite, les arêtes trop vives sont estompées au pinceau spécial et le socle est poncé.
Dans un four, les santons vont devenir des terres cuites par une montée programmée en 3 paliers pour les amener à 1030° en sept heures environ. La touche finale est aussi le travail le plus long : la peinture. Evidemment ceci est aussi réalisé artisanalement car aucune machine ne peut obtenir un résultat qualitatif. Pratique, les santons sont peints avec des couleurs acryliques: couleurs à l’eau qui ont la particularité de tenir à un lavage, à la longue nécessaire pour raviver les couleurs et dépoussiérer.
LA WALLONIE EN SANTONS
Bienvenue Histoire Fabrication Mes santons La crèche Les animaux invités Les santons Un monde à part Les tirages spéciaux Un peu de wallon Prospectus Contact© Robert & Véronique Noirhomme - Blackman Editions 2018